LES ORGANISMES PARTENAIRES

L’ACAM cultive un partenariat actif avec les organisations suivantes :

Alliance pour l'innovation

DOCUMENT DE TRAVAIL

L’ACAM est heureuse de coopérer avec ses organisations affiliées de l’Australie (Local Government Professionals), de la Nouvelle-Zélande (Society of Local Government Managers) et du Royaume-Uni (Society of Local Authority Chief Executives) pour présenter bon nombre de problèmes que vivent les administrations locales dans nos pays respectifs. Partout dans le monde, nos victoires et nos défis sont les mêmes.    


S'il vous plaît trouver ci-dessous les documents de travail décrivant la réaction de chaque pays sur les thèmes suivants:

  • La relation des administrations locales avec des gouvernements des paliers supérieurs dans leur pays respectif et les principaux services assurés par les administrations locales;
  • Le financement des administrations locales (sources de revenus) par rapport aux autres ordres de gouvernements;
  • Les 5 principales contraintes subies dans les 5 dernières années, et leurs raisons.
  • Les principales contraintes des 5 à 10 prochaines années; comment on s’y prépare ou y réagira.

 

Examiner la manière dont on définit et conserve les rôles du maire, des conseillers et du DG en Nouvelle-Zélande : des enseignements pour la Colombie-Britannique

Rob Buchan, directeur général (DG) du district de North Saanich (C.-B) et membre de l'ACAM, a eu l'occasion de participer à un projet de recherche entrepris dans le cadre du programme d'échange international de gestionnaires (Overseas Managers Exchange Program), un partenariat mis au point par la Local Government Management Association (LGMA) de la Colombie-Britannique et la Society of Local Government Managers (SOLGM) de la Nouvelle-Zélande (un partenaire affilié de l'ACAM).

Cette visite, qui a eu lieu du 9 au 25 septembre 2016, s’est déroulée dans la région de la baie de l'Abondance ou Bay of Plenty , nommée ainsi par le capitaine James Cook lors de son exploration de 1769 à 1770. Cette baie, dont le nom maori est Te Moana-a-Toi, se situe sur la côte nord-est de l'île du Nord, légèrement plus au sud d'Auckland. Rob a visité la ville de Tauranga et les districts de Western Bay of Plenty, de Kawerau, de Whakatane et d’Opotiki, en plus d’avoir rencontré le conseil régional de Bay of Plenty.

Le travail de recherche avait pour objectifs de découvrir les meilleures pratiques des administrateurs de là-bas, de voir comment ils abordent les questions d'intérêt commun et de nouer des liens. Ce projet cherchait notamment à cerner la façon dont on parvient à définir les rôles de chacun (élus municipaux et DG) et à préserver leur répartition : « Quel enseignement pouvons-nous tirer de l'expérience néo-zélandaise afin de mieux clarifier les rôles et diminuer le nombre de licenciements sans motif des DG? » Cette visite a été l’occasion non seulement de participer à des entrevues, mais aussi de se pencher sur la législation, les énoncés de politiques et les meilleures pratiques en matière de séparation et de clarté des rôles dans les administrations locales néo-zélandaises.

Voici un résumé des conclusions :

  • La séparation des rôles n'est pas un problème majeur en Nouvelle-Zélande. La tension est gérée.
  • Vu les différences législatives importantes concernant les rôles et les responsabilités des DG, du maire et des conseillers, les licenciements sans motif de DG n’existent pratiquement pas en Nouvelle-Zélande. Les milieux de travail sont beaucoup plus stables qu'au Canada.
  • Les différences législatives en Nouvelle-Zélande sont soutenues par une culture qui fait place à une séparation claire des rôles.

Le rapport complet de Rob se trouve ici (en anglais).

 

ASSOCIATIONS MUNICIPALES DES PROVINCES OU TERRITOIRES